Lars
Fredrikson / Estate
Untitled, 1965
Untitled, 1965

Lars Fredrikson / Estate
Untitled, 1965
Collage et encre transférée au trichloréthylène sur papier et bois marouflé sur panneau
60 x 90 cm ( 65 x 95 x 4 cm encadré )
Pièce unique
© Aurélien Mole
Galerie in situ - Fabienne Leclerc, Paris et Lars Fredrikson-Estate

Lars Fredrikson / Estate
Untitled, 1965
Exhibition view
Retrospective Lars Fredrikson
© MAMAC Museum Nice France
2019/2020 - Photo François Fernandez © Lars Fredrikson Estate

1/2

 

"COLLAGES"

A Vevouil, entre 1963 et 1965, Lars Fredrikson réalise une série de collages, dont une douzaine nous sont parvenus. Collectant les magazines d'actualité et d'images qu'il récupère, par exemple, dans la salle d'attente du cabinet d'orthophoniste de Madeleine, sa compagne, à Avignon, il déploie des accumulations dynamiques, scandées d'éléments visuels qui se répondent par association ou contraste sémantiques.

Lorsque Fredrikson réalise cette série circonscrite, les manipulations des éléments de consommation et des images de la culture de masse par les artistes sont nombreuses ; de Wolf Vostell à Robert Rauschenberg, la tendance est à l'exaltation ou à la critique des fétichismes et des mythes de la société moderne. Les artistes du mouvement du pop art anglais ou américain, et les Nouveaux Réalistes en France explorent cette pratique qui témoigne de l'avènement d'une société de l'image et du spectacle.

 

Construits à partir de rapprochements d'idées où se profilent une critique de la société de consommation ou des conflits armés, les collages de Lars Fredrikson sont exposés une première fois en 1965 à la Galerie Lafare à Avignon. Ils montrent l'importance de la déconstruction de l'image dans le parcours de l'artiste.

 

Extrait du texte "Collages", Catalogue de l' exposition rétrospective Lars Fredrikson au MAMAC de Nice, novembre 2019 (éd MOUSSE PUBLISHING 2019, page 25)